THEME ORGINE california love - few words from paradise
Les cours ont commencé et déjà beaucoup de boulot. Ajoutez à cela ma volonté de garder une vie sociale bien remplie et épanouissante et vous comprendrez pourquoi ce blog n’est pas vraiment tenu à jour… Ceci dit, je vous rassure, ici tout ça va pour le mieux ! Entre des cours passionnants, des rencontres enrichissantes, mon apprentissage du beerpong et autres réjouissances typiquement américaines, je ne vois pas le temps passer et n’ai donc pas une seule minute pour avoir le cafard. Ce qui ne m’empêche pas de penser à vous, chers Français et Françaises qui n’avez pas la chance de profiter du beau soleil californien et de ses 35°C quotidiens…
Je tâcherai d’écrire quelque chose de plus inspiré et de plus intéressant la prochaine fois, promis ! En attendant vous pouvez continuer de découvrir le roman photo de ma vie californienne dans ce pot-pourri de clichés : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/LaBelleVieContinue?authuser=0&feat=directlink

Les cours ont commencé et déjà beaucoup de boulot. Ajoutez à cela ma volonté de garder une vie sociale bien remplie et épanouissante et vous comprendrez pourquoi ce blog n’est pas vraiment tenu à jour… Ceci dit, je vous rassure, ici tout ça va pour le mieux ! Entre des cours passionnants, des rencontres enrichissantes, mon apprentissage du beerpong et autres réjouissances typiquement américaines, je ne vois pas le temps passer et n’ai donc pas une seule minute pour avoir le cafard. Ce qui ne m’empêche pas de penser à vous, chers Français et Françaises qui n’avez pas la chance de profiter du beau soleil californien et de ses 35°C quotidiens…

Je tâcherai d’écrire quelque chose de plus inspiré et de plus intéressant la prochaine fois, promis ! En attendant vous pouvez continuer de découvrir le roman photo de ma vie californienne dans ce pot-pourri de clichés : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/LaBelleVieContinue?authuser=0&feat=directlink

Comments

Petite escapade à Newport Beach avec d’autres étudiantes étrangères (en l’occurrence Sofie - danoise - et Jess - néo-zélandaise). Ce fut la croix et la bannière pour arriver à detsination. Il faut savoir que si vous avez une voiture vous pouvez être à Newport en seulement 10 minutes, mais si vous n’avez pas de voiture alors là c’est l’enfer. Nous avons donc mis au moins une heure et demi pour arriver à la plage, mais nous y sommes parvenues !

Sur la route, jolie vue sur les palmiers, les immenses villas et les concessionnaires de voitures comme Ferrari, Maserati ou encore Porsche. La plage est immense, les vagues assez impressionnantes et l’eau glacée ! Parce que non, le Pacifique n’est pas une eau dans laquelle on plonge facilement, des courants arctiques ta ramènent vite à la réalité. Ceci dit, le cadre est tellement beau qu’on en oublie vite cette déconvenue et on profite simplement du soleil et du paysage idyllique. 

Après notre après-midi plage nous décidons de nous rendre à Park Newport, un complexe immobilier pour gens très riches, où se déroule une réunion couchsurfing. Oui, on avoue on se tape un peu l’incruste parce que nous on a jamais couchsurfé, mais on est étrangères donc on se mêle bien vite à la masse. Tout le monde est super sympa, échange sur ses précédents voyages, ceux à venir, ses bonnes et mauvaises expériences. Je suis les conversations, essaie de lancer une ou deux phrases approximativement construites, et déguste un chili absolument délicieux en admirant la vue que la terrasse offre sur Newport Back Bay. La migraine me guette et je préfère donc rentrer à l’appartement pour me reposer et être d’attaque pour une nouvelle journée riche en découvertes…

Pour les photos de notre escapade à Newport Beach c’est ici : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/ATripToNewportBeach?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLC2t-mp_7DRKw&feat=directlink

Et si vous voulez découvrir Park Newport (où j’ai donc passé la soirée) c’est ici : http://www.parknewportapts.com/

Comments
Bonjour (ou bonsoir pour vous) !
Un petit article rapide sur l’endroit où je vis. Il faut savoir que vivre à Irvine c’est comme vivre dans une bulle. C’est très différent du reste de la Californie (et encore plus du reste des Etats-Unis). Ville la plus sûre de l’Etat et cinquième ville la plus sûre du pays il faut dire que je n’angoisse pas un poil quand je rentre à deux heure du matin et toute seule. J’ai limite plus peur de croiser un puma qu’un psychopathe ! Ici la population est tellement riche qu’elle peut carrément faire changer le code de la route, oui oui. Autrement dit à Irvine les feux de circulation durent plus longtemps parce que les gens aiment conduire très très vite et ne jamais s’arrêter (il suffit de voir leurs voitures pour comprendre). 
Personnellement je vis donc dans ce qu’on appelle les logement “off campus”, je ne suis donc pas sur le campus à proprement parler et les maisons n’appartiennent pas à l’Université. Columbia Square (et plus précisément Oxford Street) est un petit quartier fort tranquille et apaisant où vivent étudiants et familles. Un joli parc, une jolie piscine et son jacuzzi, un terrain de basket, un terrain de “beach” volley, des magasins à proximité, bref que demander de plus ?
Ma nouvelle maison se situe donc au 153, au rez-de-chaussé vous trouverez un living-room, une salle à manger, une cuisine, une restroom (salle de bain sans douche) et la buanderie. A l’étage, deux chambres, deux restroom et une salle de douche (donc oui une douche pour cinq, va falloir s’organiser) !
Du côté des habitants il y a donc Kyle, qui étudie en ingénierie informatique et qui est vraiment très très gentil, à toujours me demander si je veux aller quelque part (parce que oui, monsieur à une voiture, autrement dit quelque chose d’essentiel à ta survie à Irvine où les transports en commun sont quasi inexistants…). Ensuite Umar, étudiant pakistanais qui habite Irvine depuis Janvier et qui lui aussi est un parfait gentleman, il étudie l’ingénierie électronique. (Oui parce qu’à UCI - University of California Irvine - il y a énooooormément d’étudiants en sciences et ingénierie). Ce sont donc eux qui m’ont accueillie à mon arrivée et aidée à me repérer. Bethany et Mike, frère et soeur, sont arrivés samedi soir. Il me semble que Bethany étudie le japonais et Mike films et médias (comme moi), mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion de leur parler alors… Bethany partage ma chambre normalement mais j’ai découvert qu’elle était en couple avec Umar, du coup comme pour le moment son frère n’a pas emménagé dans la chambre des garçons elle dort avec son copain et j’ai la chambre pour moi !
Voilà voilà pour mon environnement ! Et histoire d’illustrer tout ça : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/AroundMe?authuser=0&authkey=Gv1sRgCO_ezo_s1tah3wE&feat=directlink (vous pouvez également visualiser cette vidéo, à partir de 1:43 vous aurez un petit tour du quartier : http://www.youtube.com/watch?v=nmDS992Eh84&feature=share)

Bonjour (ou bonsoir pour vous) !

Un petit article rapide sur l’endroit où je vis. Il faut savoir que vivre à Irvine c’est comme vivre dans une bulle. C’est très différent du reste de la Californie (et encore plus du reste des Etats-Unis). Ville la plus sûre de l’Etat et cinquième ville la plus sûre du pays il faut dire que je n’angoisse pas un poil quand je rentre à deux heure du matin et toute seule. J’ai limite plus peur de croiser un puma qu’un psychopathe ! Ici la population est tellement riche qu’elle peut carrément faire changer le code de la route, oui oui. Autrement dit à Irvine les feux de circulation durent plus longtemps parce que les gens aiment conduire très très vite et ne jamais s’arrêter (il suffit de voir leurs voitures pour comprendre). 

Personnellement je vis donc dans ce qu’on appelle les logement “off campus”, je ne suis donc pas sur le campus à proprement parler et les maisons n’appartiennent pas à l’Université. Columbia Square (et plus précisément Oxford Street) est un petit quartier fort tranquille et apaisant où vivent étudiants et familles. Un joli parc, une jolie piscine et son jacuzzi, un terrain de basket, un terrain de “beach” volley, des magasins à proximité, bref que demander de plus ?

Ma nouvelle maison se situe donc au 153, au rez-de-chaussé vous trouverez un living-room, une salle à manger, une cuisine, une restroom (salle de bain sans douche) et la buanderie. A l’étage, deux chambres, deux restroom et une salle de douche (donc oui une douche pour cinq, va falloir s’organiser) !

Du côté des habitants il y a donc Kyle, qui étudie en ingénierie informatique et qui est vraiment très très gentil, à toujours me demander si je veux aller quelque part (parce que oui, monsieur à une voiture, autrement dit quelque chose d’essentiel à ta survie à Irvine où les transports en commun sont quasi inexistants…). Ensuite Umar, étudiant pakistanais qui habite Irvine depuis Janvier et qui lui aussi est un parfait gentleman, il étudie l’ingénierie électronique. (Oui parce qu’à UCI - University of California Irvine - il y a énooooormément d’étudiants en sciences et ingénierie). Ce sont donc eux qui m’ont accueillie à mon arrivée et aidée à me repérer. Bethany et Mike, frère et soeur, sont arrivés samedi soir. Il me semble que Bethany étudie le japonais et Mike films et médias (comme moi), mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion de leur parler alors… Bethany partage ma chambre normalement mais j’ai découvert qu’elle était en couple avec Umar, du coup comme pour le moment son frère n’a pas emménagé dans la chambre des garçons elle dort avec son copain et j’ai la chambre pour moi !

Voilà voilà pour mon environnement ! Et histoire d’illustrer tout ça : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/AroundMe?authuser=0&authkey=Gv1sRgCO_ezo_s1tah3wE&feat=directlink (vous pouvez également visualiser cette vidéo, à partir de 1:43 vous aurez un petit tour du quartier : http://www.youtube.com/watch?v=nmDS992Eh84&feature=share)

Comments
Et voilà, New-York est déjà derrière moi ! Le temps file à une vitesse assez démente et pourtant, assez paradoxalement j’ai l’impression d’être partie il y a trois mois. Tout est assez surréaliste de toute manière, je n’arrive toujours pas à me dire que oui je suis aux Etats-Unis et qu’en plus de ça je vais y rester pour les dix mois à venir… 
Je suis donc bien arrivée sur la côte ouest américaine, là où les palmiers et les grosses voitures composent un paysage détonnant. Mais il faut tout de même que je vous raconte la fin de mon périple new-yorkais. Pour le pas vous embêter trop longtemps (et parce que je suis complètement vannée et que je veux seulement dormir) je vais vous faire une liste de points forts de ce voyage, attention les clichés vont pleuvoir !
- j’ai mangé au Hard Rock Café de Time Squares, très mauvaise expérience (entre le service qui laissait à désirer et la salade pas fraîche).- je suis passée par la Trump Tower, plus bling-bling tu meures !- j’ai shoppé à Abercrombie & Fitch sur la 5e Avenue (là où les vendeurs sont des gravures de mode et les vendeuses passent le temps à se dandiner en te lançant des “hi ! how are you doing ?”)- j’ai assisté à un stand up comedy show à Broadway, très très drôle, ambiance assez dingue !- je me suis baladée dans Harlem un dimanche matin et me suis faufilé à une messe en présence d’un prêtre en transe et d’un choeur de gospel énergique.- j’ai mangé un hot dog dans Central Park.- j’ai déambulé dans l’Upper East Side en cherchant vainement Chuck Bass ou Blair Waldorf (mais nous avons croisé une nana qui nous a dit qu’elle venait de tomber sur la mère de Serena au détour d’une boutique).- j’ai squatté pendant quarante cinq minutes l’Eglise St Patrick à discuter comme une comère avec les copines pendant que nos pieds se reposaient.- j’ai dîné au coeur du quartier Little Italy. - je me suis baladée sur le Brooklyn Bridge.  - j’ai dévoré un bagel au cream cheese sur les marches du palais de justice. - j’ai découvert Chinatown et déjeuner dans un restaurant malaisien (étonnement délicieux).- j’ai fait une croisière autour de Manhattan au couché du soleil.- j’ai dîné dans un restaurant mexicain “clandestin” (autrement dit caché, auquel vous n’accédez que sur réservation et en traversant les cuisines après être descendu au sous sol du bâtiment qui donne juste l’air d’être un drive-in des plus basiques), AMAZING !- je me suis promenée sur la high line, une sorte de jardin suspendu, bol d’air frais dans cette Grosse Pomme étouffante de chaleur et de polution.- j’ai dégusté un red velvet cupcake à Washington Square (et ai assisté à une manifestation assez folle).- j’ai fait un tour à Wall Street, tâté les bourses du célèbre taureau (en espérant que cela me porte chance pour Vegas).- j’ai fait ma toute première manucure (et autant dire que c’est addictif…) !- j’ai visité le mémorial du 9/11 ouvert l’an dernier (j’étais très mal à l’aise de voir tous ces gens s’amasser pour se prendre en photo, tout sourire, dans un lieu où près de 3000 personnes sont mortes…).- j’ai terminé mon voyage pour une soirée dans un bar à Greenwich Village avec un petit concert fort sympathique !- et parmi tout ça j’ai eu l’occasion de découvrir que les américains sont des gens vraiment vraiment très sympas (toujours près à t’aider, à te sourire, te demander comment tu vas…) !Et me voilà déjà repartie vers d’autres horizons. Bien installée dans mon nouvel appartement à quelques pas d’un campus qui ressemble plus à une ville qu’une simple Université. Mais tout ça est une autre histoire que je vous conterai plus tard…
Pour les photos c’est par ici : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/TheCityThatNeverSleeps 

Et voilà, New-York est déjà derrière moi ! Le temps file à une vitesse assez démente et pourtant, assez paradoxalement j’ai l’impression d’être partie il y a trois mois. Tout est assez surréaliste de toute manière, je n’arrive toujours pas à me dire que oui je suis aux Etats-Unis et qu’en plus de ça je vais y rester pour les dix mois à venir… 

Je suis donc bien arrivée sur la côte ouest américaine, là où les palmiers et les grosses voitures composent un paysage détonnant. Mais il faut tout de même que je vous raconte la fin de mon périple new-yorkais. Pour le pas vous embêter trop longtemps (et parce que je suis complètement vannée et que je veux seulement dormir) je vais vous faire une liste de points forts de ce voyage, attention les clichés vont pleuvoir !

- j’ai mangé au Hard Rock Café de Time Squares, très mauvaise expérience (entre le service qui laissait à désirer et la salade pas fraîche).
- je suis passée par la Trump Tower, plus bling-bling tu meures !
- j’ai shoppé à Abercrombie & Fitch sur la 5e Avenue (là où les vendeurs sont des gravures de mode et les vendeuses passent le temps à se dandiner en te lançant des “hi ! how are you doing ?”)
- j’ai assisté à un stand up comedy show à Broadway, très très drôle, ambiance assez dingue !
- je me suis baladée dans Harlem un dimanche matin et me suis faufilé à une messe en présence d’un prêtre en transe et d’un choeur de gospel énergique.
- j’ai mangé un hot dog dans Central Park.
- j’ai déambulé dans l’Upper East Side en cherchant vainement Chuck Bass ou Blair Waldorf (mais nous avons croisé une nana qui nous a dit qu’elle venait de tomber sur la mère de Serena au détour d’une boutique).
- j’ai squatté pendant quarante cinq minutes l’Eglise St Patrick à discuter comme une comère avec les copines pendant que nos pieds se reposaient.
- j’ai dîné au coeur du quartier Little Italy.
- je me suis baladée sur le Brooklyn Bridge.  
- j’ai dévoré un bagel au cream cheese sur les marches du palais de justice. 
- j’ai découvert Chinatown et déjeuner dans un restaurant malaisien (étonnement délicieux).
- j’ai fait une croisière autour de Manhattan au couché du soleil.
- j’ai dîné dans un restaurant mexicain “clandestin” (autrement dit caché, auquel vous n’accédez que sur réservation et en traversant les cuisines après être descendu au sous sol du bâtiment qui donne juste l’air d’être un drive-in des plus basiques), AMAZING !
- je me suis promenée sur la high line, une sorte de jardin suspendu, bol d’air frais dans cette Grosse Pomme étouffante de chaleur et de polution.
- j’ai dégusté un red velvet cupcake à Washington Square (et ai assisté à une manifestation assez folle).
- j’ai fait un tour à Wall Street, tâté les bourses du célèbre taureau (en espérant que cela me porte chance pour Vegas).
- j’ai fait ma toute première manucure (et autant dire que c’est addictif…) !
- j’ai visité le mémorial du 9/11 ouvert l’an dernier (j’étais très mal à l’aise de voir tous ces gens s’amasser pour se prendre en photo, tout sourire, dans un lieu où près de 3000 personnes sont mortes…).
- j’ai terminé mon voyage pour une soirée dans un bar à Greenwich Village avec un petit concert fort sympathique !
- et parmi tout ça j’ai eu l’occasion de découvrir que les américains sont des gens vraiment vraiment très sympas (toujours près à t’aider, à te sourire, te demander comment tu vas…) !

Et me voilà déjà repartie vers d’autres horizons. Bien installée dans mon nouvel appartement à quelques pas d’un campus qui ressemble plus à une ville qu’une simple Université. Mais tout ça est une autre histoire que je vous conterai plus tard…

Pour les photos c’est par ici : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/TheCityThatNeverSleeps 

Comments
JOUR 2 
Et voilà, c’est le moment de partir à la découverte de la Grosse Pomme ! Le matin, petites courses dans la superette du coin et découverte des produits locaux (qui ne ressemblent à rien et n’ont aucun goût soyons clairs). Déjeuner à l’appart’ et discussion sur le programme des festivités. Le choix est rapidement fait ce sera MoMA et Times Square, le MoMA étant gratuit pour les “nocturnes” (de 4:00PM à 8:00PM) tous les vendredi. Nous prenons le métro pour la première fois. Cyprien avait raison, c’est vraiment vraiment compliqué, mais il ce qu’il ne dit pas c’est que c’est aussi très bien indiqué donc nous n’avons que peu de soucis pour nous repérer. Chaleur étouffante dans la ville, climatisation dans les rames de métro, ouf ! Nous débouchons non loin du MoMA et décidons de visiter l’Eglise St Thomas sur notre chemin, à coupe le souffle ! Puis looooongue queue pour avoir des tickets gratuits (elle faisait le tour du block mais c’était finalement très rapide). Le MoMA était assez impressionnant, des milliers d’oeuvres diverses et variées s’y côtoient, mais c’est finalement les gens qui ont le plus retenu pour attention (on le voit dans les photos d’ailleurs). Près de 3h dans le musée et un petit passage par le Starbucks pour se redonner quelques forces.
Ensuite ce sera direction Times Square alors que la nuit tombe. Facile à repérer, il suffit de suivre le halo du lumière à l’horizon. Une fois sur place c’est assez incroyable, des panneaux qui clignotent de partout, des milliers de gens qui affluent … Ce n’est finalement pas si “grand” qu’on peut l’imaginer, mais l’effervescence est assez dingue. Nos yeux scrutent chaque détail, chaque publicité, annonce, ampoule, drapeau… Puis nous sommes abordées par un gentil jeune homme venu nous présenter un spectacle de stand-up comedy, après quelques compliments sur nos jolis sourires nous succombons et prenons des places pour la représentation du lendemain. Les ventres se mettent à gronder, il est temps de dîner. Direction la 9th Avenue où les petits restaurants se suivent et ne se ressemblent pas. Arrêt dans un pub bondé et bruyant avec là encore des écrans partout diffusant clips, matchs et autres publicités. Nous dégustons hamburgers, pizzas et brownies dans une ambiance bouillante. Nous laissons 8 dollars de tips, on nous fait comprendre que ce n’est pas assez. La note réglée nous repartons en direction du métro. Il n’est que minuit mais notre organisme pense encore qu’il est 6h du matin. Ce sera donc repos pour les braves et un sommeil peuplé de rêves au coeur de la ville qui ne dort jamais…
Et pour le roman photo c’est par ici !
https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/ItSNewYorkCityBaby#

JOUR 2 

Et voilà, c’est le moment de partir à la découverte de la Grosse Pomme ! Le matin, petites courses dans la superette du coin et découverte des produits locaux (qui ne ressemblent à rien et n’ont aucun goût soyons clairs). Déjeuner à l’appart’ et discussion sur le programme des festivités. Le choix est rapidement fait ce sera MoMA et Times Square, le MoMA étant gratuit pour les “nocturnes” (de 4:00PM à 8:00PM) tous les vendredi. Nous prenons le métro pour la première fois. Cyprien avait raison, c’est vraiment vraiment compliqué, mais il ce qu’il ne dit pas c’est que c’est aussi très bien indiqué donc nous n’avons que peu de soucis pour nous repérer. Chaleur étouffante dans la ville, climatisation dans les rames de métro, ouf ! Nous débouchons non loin du MoMA et décidons de visiter l’Eglise St Thomas sur notre chemin, à coupe le souffle ! Puis looooongue queue pour avoir des tickets gratuits (elle faisait le tour du block mais c’était finalement très rapide). Le MoMA était assez impressionnant, des milliers d’oeuvres diverses et variées s’y côtoient, mais c’est finalement les gens qui ont le plus retenu pour attention (on le voit dans les photos d’ailleurs). Près de 3h dans le musée et un petit passage par le Starbucks pour se redonner quelques forces.

Ensuite ce sera direction Times Square alors que la nuit tombe. Facile à repérer, il suffit de suivre le halo du lumière à l’horizon. Une fois sur place c’est assez incroyable, des panneaux qui clignotent de partout, des milliers de gens qui affluent … Ce n’est finalement pas si “grand” qu’on peut l’imaginer, mais l’effervescence est assez dingue. Nos yeux scrutent chaque détail, chaque publicité, annonce, ampoule, drapeau… Puis nous sommes abordées par un gentil jeune homme venu nous présenter un spectacle de stand-up comedy, après quelques compliments sur nos jolis sourires nous succombons et prenons des places pour la représentation du lendemain. Les ventres se mettent à gronder, il est temps de dîner. Direction la 9th Avenue où les petits restaurants se suivent et ne se ressemblent pas. Arrêt dans un pub bondé et bruyant avec là encore des écrans partout diffusant clips, matchs et autres publicités. Nous dégustons hamburgers, pizzas et brownies dans une ambiance bouillante. Nous laissons 8 dollars de tips, on nous fait comprendre que ce n’est pas assez. La note réglée nous repartons en direction du métro. Il n’est que minuit mais notre organisme pense encore qu’il est 6h du matin. Ce sera donc repos pour les braves et un sommeil peuplé de rêves au coeur de la ville qui ne dort jamais…

Et pour le roman photo c’est par ici !

https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/ItSNewYorkCityBaby#

Comments
Petit message rapide ! 
Le voyage en avion (le premier pour moi !!) s’est très bien déroulée. Je me suis maté The Avengers et des bouts de films devant lesquels je me suis endormie. Le stewart était trèèèès gentil avec nous et on s’est même pas crashés, youhou !
Arrivée à NYC ! Des taxis jaunes partout, les sirènes que l’on entendait qu’à la télé avant ! Et aujourd’hui on part à la découverte de la ville qui ne dort jamais !!
Plus d’infos et détails plus tard :)
Et pour quelques photos c’est par ici : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/InTheSkyAndInNYC

Petit message rapide ! 

Le voyage en avion (le premier pour moi !!) s’est très bien déroulée. Je me suis maté The Avengers et des bouts de films devant lesquels je me suis endormie. Le stewart était trèèèès gentil avec nous et on s’est même pas crashés, youhou !

Arrivée à NYC ! Des taxis jaunes partout, les sirènes que l’on entendait qu’à la télé avant ! Et aujourd’hui on part à la découverte de la ville qui ne dort jamais !!

Plus d’infos et détails plus tard :)

Et pour quelques photos c’est par ici : https://picasaweb.google.com/104891207913012251384/InTheSkyAndInNYC

Comments

Irvine, municipalité du Comté d’Orange (oui oui, comme dans The Orange County, autrement dit The OC la célèbre série télévisée pour ados, autrement appelée Newport Beach chez nous les français, là où il n’y a que des jeunes riches en maillot de bain qui font du surf, du shopping et des fêtes arrosées sur la plage…), Californie du Sud, surnommée SoCal (South California) par les locaux. Située dans la banlieue de Los Angeles (oui, chez eux quand tu habites à presque une heure de route tu es dans la banlieue de la grand’ville).

Population : 152 048 habitants en 2003.
Altitude : 17m (je risque d’avoir le vertige oui!)

Irvine est classée depuis plusieurs années dans le top 5 des meilleurs endroits où vivre aux Etats-Unis, je ne devrais donc pas être trop malheureuse.

En ce qui concerne le climat, il est décrit comme méditerranéens, en été de chaud à très chaud et en hiver de frais à chaud. La pluie est inexistante et il ne gèle que rarement en hiver.

Université de Californie à Irvine.

Située à 64km de Los Angeles (soit la distance Cholet-Angers pour les habitués, héhé).

Fait intéressant, l’Université a été créée avant la ville. Fondée en 1965 ce n’est qu’en 1971 qu’il est décidé de fonder une ville autour du campus. Ça vous donne une idée de l’âge de la ville et des bâtiments qui vont m’entourer !

5e plus grand campus en Californie, il rassemble près de 28 000 étudiants sur plus de 6km².

Couleurs : bleu et or.
Mascotte : Peter the Anteater (fourmilier).

Comments
J’empacte, tu empactes, nous empactons…
23 kilos. 23 kilos de ma vie qui vont me suivre jusqu’à ma nouvelle maison. Comment les choisit-on ? Vêtements, bijoux, livres, souvenirs ou photos, qu’emmener dans ses bagages pour être sûr de ne rien manquer ? Qu’emporter pour les jours de cafard ? Que glisser dans sa valise pour nous accompagner dans cette nouvelle expérience ? Une page se tourne et la prochaine s’offre à nous, fondant ses bases sur un poids imposé. 23 kilos.

J’empacte, tu empactes, nous empactons…

23 kilos. 23 kilos de ma vie qui vont me suivre jusqu’à ma nouvelle maison. Comment les choisit-on ? Vêtements, bijoux, livres, souvenirs ou photos, qu’emmener dans ses bagages pour être sûr de ne rien manquer ? Qu’emporter pour les jours de cafard ? Que glisser dans sa valise pour nous accompagner dans cette nouvelle expérience ? Une page se tourne et la prochaine s’offre à nous, fondant ses bases sur un poids imposé. 23 kilos.

Comments